Procès verbal de l’AG du 11 janvier 2010

L’an deux mille dix, le onze janvier à dix neuf heures trente, les membres de l’association « Rue du Conservatoire » se sont réunis au Théâtre du Conservatoire national supérieur d’art dramatique, deux bis rue du Conservatoire, 75009 Paris, sur convocation de la Présidente Yveline HAMON et de la Secrétaire Générale Martine LOGIER.

Avant d’entrer dans la salle, les adhérents ont eu à voter pour élire dix nouveaux Administrateurs et à répondre à la question suivante « Acceptez-vous les modifications de l’article 5 des statuts ? »
Le présent procès verbal comporte un ordre du jour, et un déroulé de l’Assemblée.

ORDRE DU JOUR / INTERVENTIONS

  1. Rapport moral de la présidente : Yveline HAMON
  2. Les nouveaux anciens élèves – témoignages : Muriel CORNEILLE, Sylvie THIENOT, Sophie FONTAINE et Etienne LEFOULON
  3. Secrétaire Générale : Martine LOGIER
  4. Rapport financier de la Trésorière : Colette NUCCI
  5. Responsables des adhérents : Virginie MERY et Christine LAURENT
  6. Responsable du site : Emmanuel de SABLET
  7. Responsable de la Solidarité : Catherine ECKERLE
  8. Marc SPILMANN «  à propos des déductions fiscales
  9. LABEL EQUIPE : Catherine GANDOIS, Aurore PRIETO et Emmanuel de SABLET
  10. Les cartes blanches : Martine LOGIER
  11. Les Après-midis du BERKELEY : Pierre FOREST
  12. Les lectures vagabondes : Françoise VIALLON-MURPHY et Ariane PICK
  13. Responsable de la salle de répétition : Aurore PRIETO
  14. Les archives : Elisabeth CATROUX, Muriel CORNEILLE et Catherine GANDOIS
  15. Annonce du résultat des élections, nouveau Conseil d’Administration et proclamation du nouveau BUREAU
ñ Vous pouvez cliquer sur l’un des points ci-dessus pour y accéder directement
Lever de la séance : 21 heures 50
L’assemblée générale sera suivie du traditionnel «  Pot de l’Amitié »

DEROULÉ DE L’ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

  1. Rapport moral de la présidente : Yveline HAMON

    « Bonsoir à tous, merci d’être là et bonne année ! Je remercie Daniel MESGUICH de nous accueillir une nouvelle fois dans ce magnifique théâtre et je remercie Vincent DETRAZ et Yann plus particulièrement qui nous aident à mettre en place cette réunion annuelle. Je suis, comme plusieurs administrateurs autour de moi, en fin de mandat.
    Je tenais à vous exprimer le plaisir que j’ai eu à collaborer avec ce Conseil d’Administration et chacun de ses administrateurs. Les rendez-vous que nous avons une fois par mois, pendant environ 4 heures, à une exception près nous nous y sommes tenus cette année. Ce n’est pas toujours simple à organiser car nous sommes tous en activité ce qui est très important à nos yeux. Avoir une activité est primordial pour la vivacité et la réactivité de «  Rue du Conservatoire ». Ces rendez-vous sont toujours extrêmement précieux, très joyeux, très laborieux, enflammés parfois, ce qui est normal vu la richesse des personnalités qui composent ce Conseil. Chacun s’est engagé cette année de façon très responsable et très enthousiaste. Rendez vous  trop courts tant il y a de choses à faire : comptes-rendus d’actions, choses à continuer à inventer. Je ne dirai jamais assez combien nous avons besoin de vous, de vos idées de vos suggestions et de votre concours pour les mettre en place. Nous sommes très peu nombreux, l’Association a énormément de « possible » devant elle, mais nous manquons parfois, mais ça je vous le dis depuis sa création, de gens qui nous épauleraient. Donc, n’hésitez pas à venir nous rejoindre si vous le souhaitez !
    Avant que chaque responsable des actions menées ou poursuivies depuis notre dernière A.G en avril dernier ne prenne la parole, je vais juste faire un petit point sur la globalité des choses. J’aimerais revenir sur l’annulation de notre participation ou collaboration à la « GRANDE SOIREE » organisée autour de la proposition de Bérengère BONVOISIN. Je tiens à préciser, même si vous avez été informés par mes différentes communications sur le site à cet égard, qu’il s’agit d’une succession de malentendus, malentendus à l’origine de notre désolidarisation. Même si financièrement, (ces grandes soirées vous le savez ont un but solidaire et la recette aurait du revenir au fonds de solidarité) cette annulation a occasionné un préjudice assez important, je me réjouis, et nous nous réjouissons tous que « Rue du Conservatoire » ait permis à certains d’entre vous de se retrouver, de travailler ensemble et de jouer ensemble à cette occasion ! Cela s’était déjà produit en novembre 2007, lors de la première « GRANDE SOIREE  – A quoi on joue ? »
    Pour ce qui concerne la « GRANDE SOIREE » à venir autour du mot « BOUFFONS », nous avons ré entériné ce thème. Le prochain Conseil d’Administration devra se prononcer sur ce sujet au plus vite. Nous avons d’ores et déjà envisagé d’organiser quelque chose un lundi du mois de juin mais je ne peux pas vous en dire d’avantage pour le moment. Le prochain Conseil d’Administration sera toujours à votre écoute et ouvert à vos propositions pour cet évènement.
    Pour ce qui concerne la collaboration entre le Conservatoire et « Rue du conservatoire » : 4 nouveaux anciens élèves ont intégré le Conservatoire cette année, c’est 1 élève de plus que l’année dernière, et nous pouvons espérer que l’année prochaine nous aurons les 6 élèves que nous souhaitions voir ré intégrer l’école, c’est-à-dire, un nouvel ancien élève par classe d’interprétation !
    L’archivage des photos est une réussite totale ! Cela représentait un énorme travail auquel Catherine GANDOIS, Muriel CORNEILLE et Elisabeth CATROUX ont consacré beaucoup de temps. Ce n’est pas terminé ! Ce qui reste à faire est assez conséquent et je crois un peu moins fun ! Relativement à ce travail, j’avais demandé à Daniel MESGUICH une contribution pour cette collaboration. Daniel et Xavier ont pris conscience de l’énormité du travail accompli, et il nous a été accordé, sous la forme d’une convention de partenariat que j’ai signée dernièrement, la somme de 3100 euro en guise de rétribution de ce travail. C’est formidable et c’est un bel objet de  collaboration. Merci infiniment Daniel.
    Le troisième point de notre collaboration est le « PARRAINAGE ». Là, nous sommes un peu déçus. C’est pour moi le seul point noir. Cette année je n’ai pas réussi à rassembler les 30 parrains ou marraines  (un parrain ou une marraine pour chaque nouvel élève de première année au Conservatoire). Je trouve que c’est dommage. J’ai eu des candidatures mais je n’en ai pas eu assez. Nous réfléchissons à avoir une autre répartition. Nous en parlerons rapidement, je l’espère, avec Daniel et Xavier.
    Je voudrais remercier Virginie MERY et Christine LAURENT qui ont pris la responsabilité de la relation avec les adhérents. C’est un gros morceau vous vous en doutez ! Virginie nous en parlera tout à l’heure.Un petit mot à ce propos cependant. En dehors des aides ponctuelles, (comme la subvention obtenue pour l’élaboration et la construction du site en 2007, ou l’apport du Conservatoire avec ces 3100 euro) la « Rue du Conservatoire » ne vit que par les cotisations. J’ai redemandé une audience au nouveau Ministre de la Culture au mois d’octobre, je n’ai à ce jour pas de réponse. Je souhaite lui demander à nouveau une subvention à titre exceptionnel puisque cette sous cette forme qu’elle nous avait été accordée en 2007, et voire une subvention plus pérenne pour l’entretien du site Internet qui est notre vitrine et l’élément patrimonial qui intéressait le Ministère de la Culture lors de notre premier rendez-vous. Pas de réponse à cette demande d’audience, donc, si quelqu’un connaît personnellement Frédéric MITTERRAND, qu’il n’hésite pas à lui en parler !
    Notre Association ne vivant que grâce à nos cotisations, je vous rappelle qu’il est extrêmement important que vous fassiez adhérer autour de vous ! C’est souvent par négligence que les gens n’adhèrent pas ou ne renouvellent pas. Si vous rencontrez des anciens élèves du Conservatoire, n’hésitez pas à leur indiquer la marche à suivre ! La refonte et l’entretien de notre site INTERNET (travaux votés à l’unanimité par le Conseil d’Administration) font que la situation financière de notre Association est beaucoup moins confortable qu’auparavant, il faut en être conscient ! Elle est néanmoins saine jusqu’en juin 2010. Soyons actifs et faisons adhérer !
    Colette nous présentera son rapport financier tout à l’heure. Je pense que la mise en place du paiement en ligne va aussi faciliter considérablement les choses. Emmanuel vous parlera aussi de l’évolution et des nouvelles fonctionnalités du site. Le « label » avance vraiment très bien, dans un bel esprit de travail, une action joyeuse et solidaire. C’était un des objectifs importants de l’action de notre Association. En ce qui concerne la SOLIDARITE, Catherine ECKERLE vous en parlera tout à l’heure, je voulais simplement vous dire que cette année, comme l’année dernière, nous sommes venus en aide à un adhérent. Les « CARTES BLANCHES » initiées par Martine sont elles aussi une franche réussite. Les « Rendez-vous du Berkeley » depuis que Pierre FOREST les a initiés autour d’un invité remporte un beau succès et les «  Lectures vagabondes » prennent une nouvelle forme et Françoise nous en parlera plus tard.
    Avant de clore cette petite intervention j’aimerais vous dire que « Rue du Conservatoire » avance bien. C’est un beau projet autour de la solidarité, de la transmission et du partage qui sont nos trois maîtres mots, si je puis dire, entre tous les humains qui la constituent, qui se démènent pour ce projet avec beaucoup d’engagement et d’enthousiasme. J’y crois, nous y croyons tous, et je lui souhaite une belle et longue vie ! »
  2. Les nouveaux anciens élèves – témoignages : Muriel CORNEILLE, Sylvie THIENOT, Sophie FONTAINE et Etienne LEFOULONNos quatre « nouveaux anciens élèves » prennent la parole pour remercier unanimement l’Association, Daniel MESGUICH, les professeurs et leurs camarades de classe. Ils soulignent tous les 4 la richesse de cette expérience et, après s’être débarrassés de l’appréhension, la joie qu’ils éprouvent à vivre cette aventure !
  3. Secrétaire Générale : Martine LOGIER     « Je suis Secrétaire Générale depuis un peu plus d’un an. J’ai fait l’intérim avec Jean-Pierre JACOVELLA qui avait souhaité faire une pause, puis, à la suite d’un vote du C.A je le suis devenue effectivement. Je ne le souhaitais pas vraiment, mais mon amie Yveline a su me convaincre. C’était une période de ma vie où je n’allais pas bien, mais j’insiste sur le fait que l’Association et ses responsabilités m’ont apporté énormément.  Bien sûr, une fois à l’intérieur du Conseil d’Administration, il faut avoir énormément de responsabilité à chaque fois qu’on vote, on n’arrive pas là la fleur à la bouche, ce sont des décisions importantes qui sont prises, et les personnes qui se sont présentées aujourd’hui doivent en prendre conscience. Pour des raisons personnelles, j’ai besoin de prendre un peu de distance par rapport à l’Association. Je me représente donc au Conseil d’Administration, mais je ne souhaite pas prendre plus de responsabilités. Si je suis élue, je reprendrai mon travail pour les « CARTES BLANCHES ». Avec Yveline, je le répète, nous avons fait un très bon travail toute l’année ». 
  4. Rapport financier de la Trésorière : Colette NUCCI

         « L’année dernière nous avions terminé le bilan avec un report de 14 522 €. Cet argent venait essentiellement des 10 000 € que nous avions obtenu du Ministère ( pour le site Internet) et de la GRANDE SOIREE. Je mets les comptes à zéro, début 2009, pour vous dire ce que nous avons engrangé, et ce que nous avons dépensé.
    En adhésions, nous avons comptabilisé en 2009, 243 adhérents, ce qui représente 7 290 €. Nous avions un Livret A que j’ai dû clore. Ce livret nous a rapporté 125,67 € d’intérêts. Je parlais là du compte courant.
    Sur le compte « SOLIDARITE », 2 personnes font des dons mensuels, par virement : l’un de 50 €, l’autre de 15 €, ce qui fait que nous avons à la fin de l’année 940 € de dons reçus sur le compte « SOLIDARITE ». Nous avons donné 2 fois 500 € pour venir en aide à deux personnes réellement dans le besoin cette année. La première aide comptait sur l’exercice 2008, mais la personne aidée n’ayant mis son chèque en banque que début 2009, les deux sommes passent sur l’exercice 2009.Total en recettes : 8 365 €.
    Les dépenses maintenant : nous avons décidé avec le Conseil d’Administration, nous vous en avions parlé l’année dernière, de refaire entièrement notre site Internet. Cela a été voté. Nous avons dû payer ce site. A l’heure d’aujourd’hui, le site Internet a coûté 16 225 € (11 247 € pour la refonte du site uniquement, le reste étant consacré aux honoraires de l’administrateur du site).
    En frais généraux nous avons à peu près 2 323 € (téléphone portable qui appartient à l’Association dont le prélèvement mensuel est d’environ 60 €, l’assurance annuelle d’environ 180 €, notre pot de l’Assemblée Générale, et les remboursements de frais).
    Ce qui nous fait en « dépenses » avec les 1 000 € de la SOLIDARITE : 19 603 €.
    Donc, recettes en 2009, bilan de « Rue du Conservatoire » : 8 365 €, dépenses : 19 603 €. Nous avions effectivement 14 000 € de repport. Cela permet de se retrouver en trésorerie avec sur le compte courant à peu près 2 000 € et 1 500 € sur le compte solidarité.
    Projections sur 2010 : nous ne pouvons compter comme vous l’a dit Yveline que sur les adhésions. A ce jour, je ne pense pas que nous aurons une subvention. Heureusement qu’il y a eu les 3 100 €, merci Daniel, merci les filles parce que grâce à votre travail cette somme, qui sera encaissée sur 2010, va entrer sur le compte de l’Association.
    En recettes, nous avons tablé sur 240 adhésions, il faut espérer que nous les aurons, (240 x 30 € = 7 200 €), les dons (mensuels mis en place : 780 €), les archives 3 100 € qui vont nous revenir, soit : 11 080 € prévus sur 2010 en recettes.
    En dépenses : site Internet, abonnement à la plate-forme (abonnement qui est en fait un abonnement pérenne) : 4 000 € HT, ce qui fait 4 785 € cette année, les honoraires de l’administrateur du site, soit : 300 € x 12, plus les frais courants que nous avons. Nous équilibrons. Nous en sommes là aujourd’hui. Je ne peux que vous encourager à essayer de faire du prosélytisme auprès de vos camarades pour adhérer à cette Association. Il faut bien se mettre dans la tête que nous avons des frais incompressibles du site Internet qui nous reviendront cette année à 10 300 € et à partir de l’année prochaine, tous les ans, 7 200 € si on ne trouve pas de solution ».
    Intervention de Benjamin FEITELSON qui suggère que l’on demande aux stars, comme à l’Actor Studio, de payer plus.
    Intervention de Sylvie FEIT qui rappelle qu’il y a deux évènements où il est possible de toucher les acteurs connus : les MOLIERES et les CESARS. Elle suggère qu’un texte soit écrit par nous et distribué par de jeunes acteurs à l’occasion de ces deux soirées. Le Conseil d’Administration lui répond que l’idée avait été évoquée puis abandonnée, mais qu’il y réfléchira à nouveau.
  5. Responsables des adhérents : Virginie MERY et Christine LAURENTVirginie MERY, nouvelle responsable de la relation avec les adhérents, en l’absence de sa co-équipière Christine LAURENT prend la parole et se présente aux adhérents. Elle salue l’arrivée parmi nous de Marie-Christine BARRAULT, ainsi que celle de Christophe DUMAS, jeune comédien sorti de l’école en juin dernier.
  6. Responsable du site : Emmanuel de SABLET

         « Notre site a vécu sa première mutation en juin dernier. Je suppose que vous avez tous eu l’occasion de le visiter et j’espère qu’il vous plait dans sa nouvelle forme. Sa fréquentation a pratiquement doublé. Nous sommes aujourd’hui à une moyenne de 130 visites par jour, qui monte à plus de 300 visites dans la journée à certaines occasions, et ce en provenance de 87 pays des 5 continents. Il y a même des gens qui se connectent du Japon ou d’Australie. Il y a entre 500 et 1000 pages du site qui sont visitées chaque jour, mais surtout, c’est le temps moyen de visite qui est passé de moins de 2 minutes à plus de 5 minutes ! Cela signifie que d’avantage d’articles sont lus, ou simplement qu’ils sont vus. Je reçois régulièrement des mails de félicitations de gens, en dehors de vous, et de questions concernant le Conservatoire, les acteurs, les écoles, le théâtre en général, un peu comme si nous étions le Ministère de la Culture. Quand je ne sais pas y répondre, ce qui arrive quand même parfois, j’essaie d’orienter les gens mais cela prend parfois des proportions dignes d’une centrale de renseignements tous azimuts concernant la Culture. Le site a gagné en lisibilité, en modernité, en interactivité, en attractivité et donc, je le crois, en efficacité. Le site tel que vous le voyez est en réalité une partie importante de l’outil que nous avons à notre disposition. En fait le site est géré par une plate-forme d’administration, extrêmement performante et en constante évolution. C’est d’ailleurs ce qui explique son coût sous forme d’abonnement auprès de notre prestataire Remember System.
    La première fonctionnalité de cette plate-forme est la gestion de notre fichier qui comporte non seulement les noms et coordonnées des adhérents, mais celles de bon nombre d’anciens élèves ( pas tous hélas ) et de tous les abonnés à notre lettre d’information. C’est aujourd’hui un fichier actif d’environ 2500 noms. C’est pas mal, mais c’est encore trop peu. C’est de cette plate-forme que sont envoyés les différents e- mailings que vous recevez. Ils peuvent avoir différents aspects, être adressés à un ou plusieurs groupes de personnes et, comme vous l’avez constaté, pour les rendez-vous du Berkeley ou cette Assemblée, il offre également la possibilité d’y répondre. Cela constitue un précieux retour pour les organisateurs de ces évènements. Il sera même un jour prochain possible de vous adresser des enquêtes, des questionnaires… Comme je vous en avais déjà parlé, ce sont les envois que nous faisons qui font monter la fréquentation du site. Chaque e-mailing est immédiatement suivi d’un pic de fréquentation, parfois impressionnant. Plus nous ferons d’envoi et plus le nombre des destinataires sera important, plus le site sera visité et plus nous en tirerons les bénéfices.
    A ce sujet, je ne saurais trop vous inciter, une nouvelle fois, à abonner à la lettre d’information le maximum de professionnels dont vous avez les mails. Jusqu’à présent personne ne s’est plaint d’y être abonné et c’est le moyen de faire connaître notre Association, ses activités et les actualités des adhérents. Pour cela, il vous suffit d’inscrire sur la page d’accueil, dans la rubrique lettre d’information, en haut à droite sous le moteur de recherche, les metteurs en scène, réalisateurs, directeurs de théâtre, responsables de structure, journalistes, tous les professionnels dont vous avez les mails et que vous souhaitez informer. Entrez les un par un, ce n’est pas long et ça vaut le coup ! Le site deviendra ainsi progressivement un véritable rond-point d’information dans la vie théâtrale française. Nous avons la matière et l’outil pour cela ! 
    Dans quelques jours, grâce à la plate-forme d’administration nous pourrons payer les cotisations en ligne avec une carte bleue ou faire un versement au fonds de solidarité. Les adhérents qui ne sont pas à jour recevront régulièrement une relance qui leur proposera ce moyen de paiement. Nous devrions ainsi limiter les oublis et les retards un peu trop fréquents qui nous handicapent.
    C’est aussi bien sûr par l’intermédiaire de cette plate-forme que je gère toutes les rubriques du site et que vous pouvez vous-mêmes écrire directement sur le site. Cela peut paraître simple, mais c’est en réalité extrêmement complexe sur le plan technique. Notre site contient des milliers de pages ou d’articles… C’est une grosse machine qui nécessite un moteur puissant !!!
    Pour ce qui est du site proprement dit, vous avez pu apprécier le TROMBINOSCOPE. Il comprend 704 photos sur les 1712 anciens élèves recensés. J’espère que nous arriverons un jour à ce qu’il soit quasiment complet. Cela contribuerait à notre réputation. N’hésitez pas à inciter tous les anciens élèves que vous connaissez à nous adresser une photo par votre intermédiaire. Tout le monde peut figurer dans le trombinoscope. Il n’est pas nécessaire d’être adhérent pour y avoir sa photo. En revanche, seuls les adhérents ont leur page personnelle complète et seuls les adhérents apparaissent dans la recherche d’acteurs. Je compte d’ailleurs l’améliorer en la précisant davantage. Pour cela je vais avoir besoin de vos dates de naissance… Pour l’instant, je me suis référé à vos années de Conservatoire, mais c’est trop imprécis et certains se retrouvent dans des catégories d’âge erronées.
    Je voudrais vous parler d’une rubrique que nous avons mise en place et qui ne fonctionne pas encore comme elle le pourrait : il s’agit du FORUM. Initialement, nous l’avions réservé aux adhérents, mais devant le peu de participation je l’ai ouvert à tout le monde. Cela ne marche pas beaucoup plus… J’avoue que je ne sais pas trop pourquoi. C’est une fonction que les adhérents souhaitaient et depuis qu’elle est mise en place quasiment personne ne l’utilise ! J’ai lancé quelques discussions pour amorcer la pompe, mais j’ai dû me tromper de formule… Tous les sujets peuvent y être abordés. Ce serait quand même sympa de dialoguer ainsi en ligne à propos d’un spectacle, d’un film, d’un super restau découvert, d’un travail ou d’une recherche que l’on fait, de questions d’actualité, de l’Association, etc.… J’attends donc avec impatience votre participation. N’hésitez pas à répondre aux « cartes blanches », aux « souvenirs », à n’importe quel article sur le site. Vos réponses seront immédiatement mises en ligne et pourront elles-mêmes susciter des réactions…
    Enfin, je ne peux que vous inciter à continuer à remplir vos pages personnelles, à ajouter des photos, des vidéos (il y en a de plus en plus sur le site), et si vous ne savez pas comment faire, DEMANDEZ MOI, c’est ma fonction, enfin une de mes fonctions au sein de l’Association, et je suis toujours prêt à aider ceux qui veulent utiliser le site et le faire vivre ! Mettez vos actualités, vos souvenirs, vos petites annonces.
    Les petites annonces remportent un vif succès. Certaines, récemment, ont été plus consultées que le trombinoscope ! Vous pouvez proposer ou demander n’importe quoi. C’est leur variété et leur multiplicité qui en feront leur intérêt. En revanche, je vous demande de les retirer ou de m’en informer dès qu’elles ne sont plus d’actualité. Une rubrique « PETITES ANNONCES » n’est fréquentée que si elle est à  jour !
    Voilà en gros ce dont je voulais vous parler à propos du site.
    Intervention de Sylvie FEIT qui suggère de faire appel à la publicité pour aider à l’entretien du site (ex : le Berkeley, une librairie théâtrale, les banques, les fournisseurs téléphoniques…).
  7. Responsable de la Solidarité : Catherine ECKERLE

         « Bonsoir à tous. Je vais être très rapide. Parce que la commission SOLIDARITE c’est peu de parole et beaucoup d’actes ! Il y a eu un vide grenier qui a eu un succès relatif, mais pas aussi important que nous le souhaitions. Quand on fait un appel pour motiver les gens à venir, peu répondent à l’appel. Nous avons aussi organisé une vente chez Marcia de Castro, quelques jours avant Noël, avec Alain COURIVAUD. Nous vendions différentes choses : Marcia vendait des colliers et des perles anciennes, Alain des petits livres, pour ma part je proposais de l’encadrement, une invitée de Marcia vendait des tissus… 10 % de la vente revenait à l’Association. Nous n’avons eu en tout et pour tout que la visite de Elisabeth CATROUX pour ce qui concerne les adhérents ! C’est très peu, malgré les 1250 mails envoyés ! Pas une lettre, pas un coup de fil, nous nous sommes sentis un tout petit peu seuls !!!
    Au printemps prochain nous allons essayer d’organiser une exposition vente. Parmi nous, il y a des camarades qui ont des dons manuels (Zazie DELEM fait des lampes, Alain ROLLAND fait des miniatures en bois, Elisabeth MARGONI fait de très jolis sacs …) Je demande à ceux d’entre vous qui voudraient exposer leurs œuvres de prendre contact avec moi.
    D’autre part, nous allons essayer d’organiser un nouveau vide greniers en mai ou en juin. Videz vos placards, vos penderies, l’armoire de votre grand-mère, donnez nous les vêtements ou les objets dont vous voulez vous débarrasser et nous les vendrons ! Nous l’avions fait l’année dernière et cela avait rapporté 620 €… Jouets, livres, vieilles revues, objets insolites seront les bienvenus ! Attention, pas trop de vêtements ! Je vous remercie de votre attention. » 
  8. Marc SPILMANN «  à propos des déductions fiscales« Je voudrais faire un petit rappel qui a son importance : les versements à une association donnent droit à une réduction d’impôts de 66% des sommes versées. C’est-à-dire que si vous faîtes un versement de 100 € au compte solidarité, en fait, il ne vous coûte que 34 €. Je crois qu’il faut se souvenir de cela. Le prochain C.A s’occupera de mettre en place le système de reçu, qui vous sera adressé après votre don. »
    Une discussion s’entame dans la salle entre Philippe CRUBEZY, Sylvie FEIT, Marcia de CASTRO et le Conseil d’Administration. Quels moyens mettre en place pour augmenter le fonds de solidarité ? Doit-on demander aux adhérents de systématiquement rajouter 5 € qui seraient versés directement au fonds de solidarité ? Sylvie FEIT rappelle qu’elle est adhérente de 7 associations et qu’à la fin de l’année elle se demande laquelle est prioritaire… Elle ajoute qu’elle accepterait une augmentation de 5 € pour la cotisation, mais qu’elle ne serait pas certaine de faire un chèque d’aide en fin d’année…
    Intervention de Colette NUCCI : « Je pense comme Sylvie que payer une somme en plus sur la cotisation sans avoir réellement conscience de le faire serait plus facile que d’envoyer un autre chèque. »
    Yveline HAMON confirme que cela sera un sujet de réflexion pour le prochain conseil d’administration.
  9. LABEL EQUIPE : Catherine GANDOIS, Aurore PRIETO et Emmanuel de SABLET

    Aurore PRIETO – « Devant les difficultés que nous rencontrons au moment de la production ou de la diffusion d’un spectacle j’ai eu l’idée d’un label qui pourrait réunir des adhérents à notre Association faisant ou participant à des spectacles. Cette idée a été proposée au Conseil d’Administration qui l’a acceptée. Catherine GANDOIS a rejoint le projet, ainsi que Emmanuel de SABLET. Je voudrais avant tout dire à mes camarades ici présents combien j’aime travailler avec eux. J’aime leur enthousiasme, j’aime leur force de travail, j’aime leur intensivité, j’aime leur curiosité et j’aime leur efficacité.
    Ce label est une réunion, une union de personnes qui pensent qu’ensemble on peut faire des propositions, on peut inventer des choses. C’est un espace de partage où les projets trouvent un écho, un retour, où les projets trouvent des pistes à suivre. C’est aussi un espace de questionnement pragmatique, un espace d’interrogation artistique, culturelle et parfois même existentielle. Je n’aborderai pas les modalités du LABEL, ni les principes, vous retrouverez tout cela sur le site. Je voudrais juste dire que ce site dont Emmanuel a si bien parlé tout à l’heure, c’est le ciment de notre travail qui nous permet et nous permettra toujours plus de communiquer les informations, de valoriser les spectacles et nous permettra aussi une visibilité spécifique et originale. Je vais maintenant citer tous les gens qui ont participé aux réunions : Basile Bernard de BODT, Michèle BRULE, Natacha CASHMAN, Elodie CHANUT, Marcia de CASTRO, Anne Catherine CHAVREAU, Bérengère DAUTUN, Marc DURET, Catherine GANDOIS, Marie-José HUBERT, Isabelle HURTIN, Isabelle JANIER, Bernadette LE SACHE, Christine MELCER, Claudia MORIN, Aurore PRIETO, Odile ROIRE, Sylvie THIENOT, Martine VANDEVILLE, Martine PIGNERE, Alexandre ZEFF. Je rappelle que cinq spectacles labellisés ont été joués : celui d’Alexandre ZEFF, celui d’Elodie CHANUT, celui d’Aurore PRIETO, et celui de Bérengère DAUTUN. Deux ont été présentés en lecture ou en forme légère : le texte d’Isabelle JANIER, et la proposition d’Isabelle HURTIN. Enfin sera présenté à l’Epée de bois, proposé par Christine MELCER, à 19 heures du 27 janvier au13 février, « La dernière lettre » de Vassili GROSSMAN. On dit déjà que c’est une grande réussite !
    Le LABEL c’est une forme de propositions originales et diversifiées. C’est également une mutualisation. »
         Catherine GANDOIS – « Depuis la dernière A.G nous avons réussi à faire deux réunions formidables qui ont justement amorcé ce qu’on appelle la mutualisation des moyens. C’est une des raisons capitales de ce LABEL. (Mutualisation des moyens entre les différents porteurs de projets ou de spectacles en création). Nous allons essayer de maintenir ces réunions au rythme d’une réunion par mois. Je vous annonce d’ores et déjà la prochaine : le 25 janvier, toujours au Centre Cerise, 48 rue Montorgueil dans le 2°arrondissement, entre 11h et 14h. Tout le monde y est invité. En fait, la participation de tous ceux qui ont des projets ou des spectacles labellisés est importante afin d’essayer d’avancer pour trouver des théâtres, des salles de répétitions, un administrateur, mais aussi réfléchir tous ensemble à d’autres moyens d’arriver quand on a d’un seul coup un blocage dans la production ou un blocage dans la distribution. »
         Elodie CHANUT et Françoise VIALLON témoignent à propos du LABEL.
    Emmanuel de SABLET – « outre ces réunions régulières de réflexion et d’échanges, nous avons dégagé 4 actions possibles pour contribuer à l’exploitation et au développement des spectacles et des projets labellisés.
    1.LE TOURNAGE DE VIDEOS au sujet des spectacles et projets sous forme « interviews – portraits» de chaque  responsable. Vidéos de 3 à 4 minutes par spectacle que nous mettrons sur le site, sur la page du spectacle.
    Le tournage de ces interviews-portraits est à commencer le plus tôt possible afin qu’elles soient utilisables pour la  programmation de la saison prochaine.
    Nous recherchons pour cela un lieu de tournage (d’architecture plutôt moderne si possible ) pour une ou deux journées ou trois demi-journées. Gratuit bien-sûr !
    2.LE CATALOGUE ELECTRONIQUE que nous mettrons en ligne sur le site et que nous adresserons par mail à tout notre fichier.
    L’objectif à terme étant de l’envoyer également par courrier aux professionnels.
    Nous devrions pouvoir constituer ce catalogue électronique très rapidement.
    3.UN « SHOW CASE ». Sa forme n’est pas encore définie mais cela pourrait consister en une présentation composée d’extraits  des spectacles labélisés d’une durée de 10  minutes.
    Nous recherchons pour cela un théâtre ou un lieu qui serait intéressé par une telle opération.
    4.UN FESTIVAL LABEL “Rue du Conservatoire”…  qui réunirait des spectacles du LABEL.
    Toutes les pistes sont à explorer…
    Ce sont des projets assez exaltants qui vont demander pas mal de travail. Il faut bien sûr que les responsables des projets de spectacles labellisés s’investissent concrètement. Je rappelle qu’il est indispensable de mettre en commun les contacts. Je vous demande de mettre des noms de gens sur le site, à travers la lettre d’information, tout cela pouvant élargir notre réseau de diffusion. »
  10. Les cartes blanches : Martine LOGIER

    « Je contacte pas mal de gens que j’ai entre autre sur mon carnet d’adresses. Nous allons avoir une très belle carte blanche. Elle a été adressée par Noëlle CHATELET. Elle traite de la transmission. J’ouvre également les contacts vers les régions d’Outre Mer. Au mois de février il y aura une carte blanche de Michel CORVIN (universitaire français, spécialiste du Théâtre du XX° siècle) ».
  11. Les Après-midis du BERKELEY : Pierre FORESTLecture d’une lettre de Pierre FOREST, responsable des après-midi du BERKELEY, par Martine LOGIER – « Chers adhérents, je tiens à saluer nos invités des rendez-vous du BERKELEY qui ont su consacrer deux heures de leur temps pour venir nous présenter leurs travaux et nourrir cette question valide : « Quel rapport entretenez-vous avec vos acteurs ? » ( René LOYON, Virginie MERY directrice de plateau, Michel SIDOROV metteur en ondes, Chantal PICOT réalisatrice, Jean-Claude SUSSFELD réalisateur et scénariste, Stéphanie MARCHAIS auteur dramatique et éditrice).
    Prochainement, le 28 janvier, Guillaume DUJARDIN metteur en scène. Je tiens particulièrement à saluer la soixantaine d’adhérents ainsi que leurs amis venus d’horizons divers, acteurs, metteurs en scène, éditeurs, écrivains, qui par leur présence à une ou l’autre de nos réunions ont apporté leur réflexion et leur bonne humeur, et ont ainsi élargi le débat. Certains, par ailleurs, commencent à me suggérer des noms d’invités pour nos prochains rendez-vous. J’encourage vivement cette tendance qui ne peut que nous enrichir. C’est au BERKELEY, à l’étage de cette brasserie située au cœur de Paris, à proximité d’un métro, d’un parking, non loin du Théâtre Marigny et du Théâtre du Rond Point, un simple rendez-vous qui n’a d’autre prétention que d’être bien réel. Au jeudi 28, 15 heures, donc ! Pierre FOREST. »
     
  12. Les lectures vagabondes : Françoise VIALLON-MURPHY et Ariane PICK« La première lecture vagabonde aura lieu le jeudi 28 janvier. » Un incident technique ayant empêché l’enregistrement de la communication des deux responsables des lectures vagabondes, l’auteur de ce compte-rendu ne saurait trop vous engager à relire les informations communiquées sur le site  Les lectures vagabondes / mode d’emploi / quiquequoidontoù
  13. Responsable de la salle de répétition : Aurore PRIETO

         « Depuis septembre, Yveline avait demandé au maire du 9° arrondissement de bien vouloir mettre à la disposition de l’Association une salle de répétitions, 21 rue Blanche. Ce qui a été accordé et depuis septembre nous avions cette salle tous les lundis de 14h à 18h. Cette salle a été peu utilisée, et surtout, pas été utilisée aussi souvent qu’elle était libre. Depuis fin décembre, nous ne l’avons plus qu’un lundi par mois, le 1er lundi du mois. »
  14. Les archives : Elisabeth CATROUX, Muriel CORNEILLE et Catherine GANDOIS

    Catherine GANDOIS – « Depuis la fin avril, Muriel CORNEILLE, Elisabeth CATROUX et moi-même, nous avons essayé d’archiver les photos des travaux d’élèves des journées de juin, et d’autres photos pêle-mêle, qui couvraient la période 1967 à 1981 à peu près. Les autres périodes étaient déjà archivées. Alors, pourquoi cet archivage ? Cela doit servir au Conservatoire bien sûr, mais aussi à l’Institut National de l’Audiovisuel. Ce travail a été immense et a été formidable. »
         Muriel CORNEILLE – « … Ce travail a été formidable parce qu’on s’est trouvées devant 2500 photos et qu’on s’est dit que nous n’y arriverions jamais ! Nous nous sommes très bien entendues. C’était de véritables petites enquêtes policières pour chaque photo. Pour les photos de nos promos ça allait, on les connaissait, mais quand on ne connaissait pas, on appelait des copains. Cela nous a remis en contact avec des gens que nous n’avions pas vus depuis longtemps. C’était vraiment beaucoup de bonheur ! »
         Catherine GANDOIS – « … ce travail, pour la première partie est complètement achevé. Depuis quelques jours seulement, nous avons repérés tout le monde, les années, avec qui, quelle promo… Maintenant, le travail à fournir est tout aussi important. Il nous faut tout reprendre et archiver d’une façon très réglementée pour que ça rentre dans des ordis. Donc, ça c’est moins fun mais cela doit être fait. Cela n’aurait pas été possible sans l’aide précieuse de : Christian PEYTHIEU, Catherine SALVIAT, Bérengère DAUTUN, Françoise PINKWASSER, Manuel BONNET, Sylvie THIENOT, Françoise VIALLON, Alain COURIVAUD, Christine GUERDON, Marie Luce BONFANTI, Michèle BRULE, Bernard LANNEAU, Denise METMER, Charlie NELSON, Marc DURET, Pascale BARDET et Colette NUCCI. Sans oublier la complicité et la disponibilité de Nina PONTARI qui est avec nous ce soir, qui nous a reçues tout au long de nos recherches et avec qui nous allons entamer d’autres échanges et d’autres actions. Merci Nina. »
  15. Annonce du résultat des élections, nouveau Conseil d’Administration et proclamation du nouveau BUREAU

    Après cette dernière intervention, la Secrétaire Générale en exercice, Martine LOGIER a annoncé les résultats des élections.
    Nombre de votants : 78Modification des statuts :
    68 OUI – 2 NON – 8 ABSTENTIONS
    La modification des statuts est donc adoptée.Election des administrateurs :

    • Jean-Pierre JACOVELLA  : 72 voix
    • Yveline HAMON : 71 voix
    • Elisabeth CATROUX : 71 voix
    • Catherine GANDOIS : 64 voix
    • Daniel MARTIN : 64 voix
    • Elodie CHANUT : 59 voix
    • Alain MARCEL :   : 59 voix
    • Colette NUCCI : 53 voix
    • Bérengère DAUTUN : 52 voix
    • Martine LOGIER : 49 voix
    • Muriel CORNEILLE : 44 voix
    • Jean-François CHATILLON : 44 voix
    • Jan-Luc PALIES : 34 voix
     Le nouveau Conseil a ensuite procédé à l’élection du nouveau BUREAU :
  • Présidente : Yveline HAMON
  • Trésorière : Aurore PRIETO
  • Secrétaire Général : Jean-Pierre JACOVELLAEnfin, la Présidente Yveline HAMON, après avoir remercié Catherine ECKERLE, Marcia de CASTRO et Jean-Pierre JACOVELLA de s’être occupés de la préparation du BUFFET, a levé la séance à 21h50.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *