Procès verbal de l’AG du 27 avril 2009

Le lundi 27 avril 2009 à 19 heures sur convocation de la présidente  Yveline Hamon et de la secrétaire générale Martine Logier, les adhérents  de l’Association RUE DU CONSERVATOIRE se sont réunis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, 2 bis rue du Conservatoire, pour y tenir une Assemblée Générale Ordinaire.

Le  présent procès-verbal comporte :
– Un rappel  de l’ordre du jour
– Un déroulé de l’Assemblée Générale Ordinaire

18h00 : Arrivée des adhérents / Adhésions. Accueil par le responsable des relations avec les adhérents Jean-Pierre Jacovella assisté de Marie-José Hubert.

 

 

ORDRE DU JOUR
  1. Les mots de la présidente, Yveline Hamon
  2. Martine Logier, secrétaire générale
  3. Jean-Pierre Jacovella, responsable des adhérents
  4. Colette Nucci, trésorière
  5. Catherine Eckerlé, la solidarité
  6. Pierre Forest, les après-midis du Berkeley
  7. Françoise Viallon, les lectures labo
  8. Martine Logier, les  cartes blanches, le petit Conservatoire ambulant
  9. Bérengère Dautun, Anna Gaylor, Marcia de Castro, Ophélie Koering, parrainages et nouveaux anciens élèves
  10. Bérangère Bonvoisin, soirée “Evénement”
  11. Aurore Prieto, Catherine Gandois, Emmanuel de Sablet, le Label  « Rue du Conservatoire »
  12. Emmanuel de Sablet, le nouveau Site Internet
  13. Parole aux adhérents
  14. Signatures des conventions de partenariat des spectacles « labellisés »
DÉROULÉ
19h23 : Ouverture de la séance dans la salle du Théâtre du Conservatoire par la présidente Yveline Hamon.1. Les mots de la présidente, Yveline Hamon

–  […] Je voulais vous informer que malgré le départ de Rébecca Finet de son poste d’administratrice, le CA a décidé de continuer à travailler à 11. Nous organiserons des élections l’année prochaine, plusieurs d’entre nous arrivant en fin de mandant en 2010.
– Actions menées en collaboration avec le Conservatoire :
le parrainage et les nouveaux anciens élèves se déroulent très bien. Je vous rappelle que ces actions ne sont pas ponctuelles et doivent être pérennisées. 30 nouveaux élèves entrent au Conservatoire en octobre, il serait vraiment important que vous vous portiez candidats au parrainage. Nous y sommes, Rue du Conservatoire et Daniel Mesguich très attachés.
De la même façon, de nouveaux anciens élèves intégreront les classes d’interprétations l’année prochaine. Je recueille dès à présent les candidatures…
En ce qui concerne la troisième action, l’archivage et les inscriptions de légendes sur les photos et autres documents qui sont au Conservatoire, elle va se mettre en place en Mai. J’ai vu ces documents…il y en a beaucoup ! C’est un gros travail. Bérengère  Dautun, Catherine Gandois et Elisabeth Catroux vont s’y mettre avec Clodi Dalle Grave du Conservatoire. Il est possible que nous ayons besoin de faire appel à certains d’entre vous (en fonction des promotions).
– J’ai adressé une lettre à la Mairie du 9ème arrondissement, copie adressée à Philippe Torreton, élu, ancien élève et professeur au Conservatoire, afin d’obtenir une jouissance des salles de la Rue Blanche.
Lecture de la réponse « … .Pouvez-vous me donner les jours et les horaires afin que nous puissions vérifier notre planning… »
Je vais prendre un rendez-vous afin d’envisager, hormis les salles de répétitions, la possibilité d’un espace dont nous pourrions profiter de façon régulière…Nous avons été contactés par :
*  Monsieur le sous-préfet  Pierre Lise, président de l’association « Un cercle pour l’excellence des originaires de l’Outre-Mer ’ a été chargé de créer un annuaire à l’initiative du Délégué interministériel pour l’Egalité des chances des Français d’Outre-Mer.  Monsieur Lise s’est adressé à toutes les Grandes Ecoles donc à nous. Martine est entrée en contact avec lui, elle vous en parlera.
*  Et également par Madame Anna Fiorentino représentante de l’association des « Amis d’Edwige Feuillère » qui a vocation de venir en aide aux artistes en difficulté. Nous envisageons de faire des choses ensemble. Un rendez vous doit être pris dans le courant du mois de mai, en compagnie de Catherine Eckerlé.
– Concernant la Solidarité : notre Fonds de Solidarité est venu en aide à une personne cette année. Nous vous demandons lorsque vous êtes au courant de grandes difficultés de l’un  de nos adhérents de nous en tenir informés en contactant un membre du CA ou Catherine Eckerlé.
– Nous sommes en train de finaliser, Emmanuel de Sablet, Catherine Gandois, Aurore Prieto, Colette Nucci et moi-même, un important dossier pour le Concours initié par la Fondation Audiens. Ce concours est doté de plusieurs prix « Prix d’Excellence. Prix Spécial du Jury » qui vont de 10 000 à 30 000 € . (F lire l’appel à condidature)
– La Grande Soirée : Lors de mon appel par lettre d’information je n’ai eu que deux propositions. Le CA a retenu celle de Bérangère Bonvoisin. Nous nous proposons de le présenter en automne 2009, nous étudions  actuellement les éventuels lieux dans lesquels il pourrait se dérouler. Ce qui ne nous empêche aucunement de continuer à réfléchir et à faire des propositions pour une « Grande Soirée » que nous programmerions en 2010…

Interventions des Administrateurs et des responsables des différences secteurs d’activités.

2. Martine Logier, nouvelle secrétaire générale.

– […] Depuis que j’ai pris la responsabilité de ce poste, je mesure tout ce qu’il y a « à faire » et le travail remarquable que Jean-Pierre Jacovella a accompli ces trois dernières années dans cette fonction de Secrétaire Général… D’autre part, tr availlant quotidiennement avec Yveline, je constate tous les jours le travail considérable qu’elle effectue. Je tiens à saluer son sens du devoir, la conscience de ses responsabilités, sa vigilance pour la bonne tenue de l’association. C’est une chance de l’avoir comme Présidente. Je tenais à vous le dire. Notre association oblige à beaucoup de travail. Je vous rappelle aussi que nous sommes tous bénévoles….
– […] Monsieur Pierre Lise, sous préfet de Cuzac est donc chargé de réaliser un annuaire des personnalités originaires des départements et collectivités territoriales d’Outre-Mer, résidant en France et méritantes dans leur domaine. Ce support a pour vocation de valoriser l’image des ultramarins . La visée est donc, tout en se gardant d’un repli communautariste, de contribuer au fonctionnement de l’ascenseur social républicain. Monsieur Lise nous a donc contacté afin d’informer nos membres ayant des attaches avec l’Outre-Mer de cette initiative afin qu’ils puissent se manifester auprès du « Cercle pour l’excellence des originaires d’Outre-Mer ». Ceux qui répondent à cet appel peuvent enter en contact avec Monsieur Pierre Lise : pierre.lise@wanadoo.fr

3. Jean-Pierre Jacovella, responsable des adhérents.

– […] Pour des raisons familiales, j’ai du pour un temps lâcher mes responsabilités de Secrétaire Générale. Cette distance n’était hélas pas volontaire… Ces années passées aux côtés d’Yveline pour créer l’association ont été passionnantes. Martine Logier a donc repris ce poste, au pied levé. Je suis maintenant responsable des adhérents, remplaçant Martine Varenne Caillard qui a fait un énorme travail […]
– Je remercie Catherine Eckerlé pour le buffet qu’elle organise chaque année avec son équipe […]
– Pour ce qui concerne les cotisations, à ce jour pour 2009 nous arrivons à 125 cotisations. Ce qui n’est pas suffisant. Il est impératif que les anciens élèves, adhérent à notre association. Je vous demande d’en parler autour de vous […]

4. Colette Nucci, trésorière

[…] Au 31 décembre 2008, le compte bancaire de la « Rue du Conservatoire » indique la somme de 14 522  € dont une partie placée sur livret.

    DEPENSES :
Honoraires site Internet = 4 365,60 €
Fournitures =  489,22 €
Loc matériel =  696,47 €
Frais déplacement = 167,91 €
Réceptions = 1 099,13 €.
Télécom/post = 1 050,52 €
Cotisations = 130 €
Frais bancaires = 251,36 €
Assurances = 208,67 €
TOTAL = 8 458,88 €

    RECETTES :
Cotisations =  5 372 €
Dons = 1 320 €
Intérêt sur livret = 483,15 €
Produits divers = 36,50 €
TOTAL = 7 211,65 €.

Ce qui donne un déficit de 1 247,23 €.
En 2007, la Grande Soirée avait rapporté un peu d’argent donc il est utile d’en organiser une autre. Cependant, cela demande un investissement de départ. En 2009, nous allons dépenser une somme importante pour notre nouveau site Internet. L’association vit grâce aux cotisations. Même appel que Jean-Pierre Jacovella : Il est impératif que les anciens élèves, adhérent à notre association. Je vous demande d’en parler autour de vous […]

5. Catherine Eckerlé pour la « Solidarité

– […] Grâce à Virginie Pradal qui a offert généreusement de nombreux objets à l’association et aux dons faits par des adhérents, Elisabeth Catroux et moi-même avons acquis un fond de vente qui a permis de réaliser un vide grenier en 2008 et qui a rapporté 630 euros. Nous allons donc organiser un autre vide grenier … Date prévue 13 ou 14 septembre.
– Je prévois de faire une exposition de travaux d’adhérents qui ont d’autres activités comme la peinture, la sculpture, artisanat…Parrainage pour des expositions d’artistes extérieurs à l’association. Avec dans les 2 cas des accords financiers passés avec les exposants lors de la vente de leurs productions. Prenez contact avec moi : cateckerle@yahoo.fr

En l’absence de Pierre Forest responsable des après-midis du Berkeley et de Françoise Viallon responsable des lectures labo, Martine Logier se fait leur porte-parole.

6. Les après-midis du Berkeley (Pierre Forest)

« …. Au mois de Mai, mon invitée sera Virginie Méry, adhérente, qui dirige des plateaux de doublage…En juin nous recevrons Chantal Picault, cinéaste….Avec nos deux réceptions des mois derniers, René Loyon et Michel Sidoroff, nous continuerons à proposer, un jeudi par mois au Berkeley de 15h à 17h30, ces rencontres chaleureuses autour des nombreuses activités de notre métier d’acteur… »

7. Les lectures labo (Françoise Viallon-Murphy)

Changement d’intitulé « les lectures labo » deviennent « les lectures vagabondes »… « … Il s’agit de lecture de textes lus par des adhérents …Suivie d’une parole débat autour de ce texte…  Lire lettre d’information n°’47 du 29 janvier… Je propose d’instaurer un rendez-vous ponctuel, une fois par mois, avec d’une certaine façon obligation de remplir ce temps imparti. Soit avec la lecture d’un texte achevé ou en cours ou une adaptation ou des textes du répertoire classique ou contemporain qu’on aurait envie de réentendre ou de faire découvrir…Amenez- moi de quoi lire…Tout cela demande une organisation… Pour m’accompagner, me seconder, me précéder prenez contact avec moi : mistery@noos.fr

8. Martine Logier responsable des cartes blanches et du petit Conservatoire ambulant

– […] Le système des Cartes Blanches est mis en place depuis octobre 2008. Je propose à différentes personnalités de donner leur point de vue sur la situation artistique, ou sur différents sujets qu’ils ont envie de traiter. Ce qui donne un aperçu de l’année écoulée. Elles sont envoyées entre le 15 et le 20 de chaque mois à toutes les personnes inscrites pour recevoir nos lettres d’information. On peut les retrouver sur notre site. D’octobre à juin, on aura eu 9 Cartes Blanches. Je travaille par trimestre, mais si j’ai l’opportunité de contacter une personnalité qui peut écrire un article en fonction de l’actualité, je bouge ma programmation. Ce qui a été le cas pour Michèle Montantin au moment des évènements de la Guadeloupe. La prochaine sera celle de François Orsoni, jeune metteur en scène et qui a sa compagnie en Corse, ensuite Jean-Louis Martin Barbaz. Puis une pause pendant les vacances et on reprendra en septembre avec Daniel Mesguich. Dans les projets à venir, on organisera peut-être un débat avec certaines de ces personnalités et peut-être réunir ses cartes en une brochure…  À suivre. Cependant si vous avez des idées de personnalités à contacter qui entrent dans ce cadre, vous pouvez me les communiquer.
– Pour le Petit Conservatoire Ambulant, tous les gens que je contacte trouvent l’idée formidable. J’ai eu de nombreuses paroles données peu de paroles tenues, on tombe toujours sur le problème d’argent. Il faut compter pour chaque « stage « entre 8 000 et 10 000 €, salaires, charges, voyages etc…Aujourd’hui, nous devrions partir en Tunisie, les contacts sont pris, ils veulent le faire et même réaliser un reportage… Attendons les signatures…

9. Parrainage et nouveaux anciens élèves. Témoignages.

Bérengère Dautun, marraine de Delphine Hecquet.
La première fois que Delphine, ma filleule est venue me voir, je suis allée l’accueillir en descendant mon escalier. Nous nous sommes rencontrés au milieu. Elle a levé ses yeux, bleus et immenses.  Vous avez l’âme au bord des yeux lui ai-je dit. Un sourire ému a été sa réponse. Autour d’un café, nous avons commencé à nous connaître, nous avons échangé nos photos. Je regarde souvent son portrait rayonnant. Et elle regarde cette marraine qui lui a été donnée. Nous  nous téléphonons souvent. Nous partageons des déjeuners avec tendresse entre questions graves et fous rires où j’ai vingt ans comme elle. Je vis son Devenir.Elle se rassure avec mon chemin abouti et conforme à l’espoir de mes années de conservatoire car elle commence les siennes. Cette relation intergénérationnelle est un trésor partagé. Une cassette avec justes deux clés !

Anna Gaylor, nouvelle élève de Daniel Mesguich (en son absence Jean-Pierre Jacovella lit sa  lettre adressée aux adhérents)
Comment vous remercier chers camarades de « Rue du Conservatoire » de m’avoir permis de vivre une expérience que depuis si longtemps, j’avais envie et besoin de tenter. Dans ce métier, au bout de quelques années,(très nombreuses en ce qui me concerne) il arrive un moment où l’on se sent « achevé », « terminé ». À ses propres yeux et sans doute aussi à ceux de la profession, on est : ce qu’on est devenu, un point c’est tout. Et l’on éprouve le besoin de se remettre en question, d’aller là où on est jamais allé, de se découvrir éventuellement autre que celui ou celle que l’on fréquente depuis si longtemps. En entrant dans la classe de Daniel Mesguich  j’ai eu le bonheur de recommencer l’apprentissage de notre métier, d’une façon autre qu’à l’époque de mes 20 ans. En contact avec des jeunes qui ont une approche du métier bien différente de la nôtre, l’enseignement de Daniel  Mesguich lui aussi bien différent de mes chers maîtres Henri Rollan et Georges Leroy, tout cela est passionnant et revigorant. Il ne s’agit surtout pas d’opposer ces 2 enseignements mais bien au contraire d’en effectuer, pour notre enrichissement personnel, la synthèse. Je remercie vraiment Daniel Mesguich de m’avoir accueillie dans sa classe et de m’avoir fait travailler avec la même exigence que ses autres élèves. Je remercie aussi mes jeunes camarades  qui un peu étonnés de prime abord de voir leur « grand mère » en débutante m’ont adoptée sans façon et me font travailler allégrement. J’apprends beaucoup à leur contact et j’espère que de mon côté je leur apporte un peu de ce que j’ai acquis au fil des ans. Il me semble que cet échange, bénéfique pour tous, est important et la raison même de notre association […]

Marcia de Castro, nouvelle élève de Sandy Ouvrier.
Après 15 ans passés à l’étranger, en Afrique principalement où j’ai créé 2 troupes de théâtre, une école, formé des comédiens et fait plusieurs mises en scène, je suis revenue en France…Revenir en France et au Conservatoire est une vraie chance et un vrai bonheur. Se remettre à la recherche des valeurs essentielles du comédien, revivre les relations professeur-élève, élève-classe, sans être obligé de prouver quoi que ce soit, tout cela donne une grande liberté, sentiment que je ne vivais plus. Se donner le temps de voir, d’écouter, d’essayer des formes d’expressions, des langages différents, sont autant de plaisirs oubliés…J’apprécie énormément ce que Sandy a mis en place dans ses cours… .Elle apporte son énergie et nous fait envoler vers des chemins inconnus ou parfois inexplorés, créant un esprit collectif propice à l’épanouissement de chacun dans la bonne humeur.

Ophélie Koering, nouvelle élève de Philippe Torreton.
L’année scolaire touche déjà à sa fin et je dis déjà car ces quelques mois passés dans la classe de  Philippe Torreton ont été si enrichissants que j’aurais bien aimé voir le temps se dilater un peu. J’ai eu la chance d’être accueillie dans ce cours avec bienveillance (d’exigence) aussi  bien  par le professeur que par les élèves, pourtant un peu surpris de prime abord de voir débarquer une « ancienne » dans leur classe. Mais l’échange a fonctionné et le lien intergénérationnel  s’est tissé rapidement. J’ai pu profiter de leur énergie, leur fraîcheur, leur engouement, mais aussi de leur regard sur le théâtre d’aujourd’hui. J’ai essayé d’apporter un peu de mon expérience, quelques conseils parfois, du soutien et de la bonne humeur autant que j’ai pu. J’ai beaucoup douté, cherché, tenté, même désespéré parfois mais quelle chance d’avoir pu vivre tout ça dans de telles conditions !. Je ne saurai trop recommander aux anciens de tenter cette expérience, qu’il faut avouer éprouvante mais qui balaie tellement d’idées préconçues. C’est un peu comme sauter dans un fjord ça surprend sur le coup mais on en sort tout revigoré… En résumé : Quel plaisir !

10. Bérangère Bonvoisin pour son projet

C’est un projet burlesque et civique… « La laïcité est-elle soluble dans le sarkozysme ? Des faits et des opinions » il s’agit, d’après un article de presse d’un journal numérique, d’une adaptation des commentaires faits à cet article par les abonnés-blogueurs de tout bord (politisés ou non, croyants et athées) de ce journal. Projet civique sur le fond : une discussion ouverte sur la défense de la laïcité. Projet burlesque sur la forme : qui sont ces blogueurs-commentateurs, cachés sous pseudonymes qui « chachent » sur internet, complètement addicts, s’inventant une vie « virtuelle » ! Sur le plateau  entre 40 et 100 personnes de 20 à 80 ans, ceux qu’Almodovar nomme « les blogueurs en « pyjama » croyant se parler tous ensemble et ne parlant en fait qu’à leur ordinateur…
Pour participer à ce spectacle, vous pouvez vous inscrire, avant le 15 juin, auprès de Martine Logier : m.logier@wanadoo.fr (sont concernés uniquement les anciens élèves du Conservatoire, adhérents à l’Association et ayant réglé leur cotisation).

11. Aurore Prieto, Catherine Gandois, Emmanuel de Sablet, responsables du Label « Rue du conservatoire » 

Sur une idée d’Aurore Priéto développée depuis 7 mois avec constance par cette « labeléquipe »… En réponse aux difficultés croissantes que nous rencontrons à produire, promouvoir et diffuser nos spectacles, notre association crée le label « Rue du Conservatoire ».
Ce label s’applique aux projets et aux spectacles, en création ou en cours d’exploitation, comprenant une majorité d’artistes – acteurs, metteurs en scènes, auteurs – issus du conservatoire et adhérents à « Rue du Conservatoire ».
À ce jour 13 spectacles dont 2 actuellement en représentations et 9 projets sont labellisés.
En fin de soirée signatures de la convention de partenariat…
Calendrier :
– 31 août 09 date limite de dépôt des dossiers de candidature  (2ème tranche).
– 30 octobre 09 : sortie prévisionnelle du catalogue papier…

Pour plus d’informations, vous pourrez vous rendre à la rubrique Label sur le “nouveau” site, et en attendant écrire à : label@rueduconservatoire.fr

12. Emmanuel de Sablet, responsable du site Internet

Après 3 ans d’expérience, le site va vivre, au mois de mai 2009, au prix de gros efforts économiques et humains, une profonde évolution.
Notre site, visité par plus de 100 personnes par jour venant de plus de 50 pays (500 000 pages visitées depuis sa création), ne l’est pas assez par les adhérents eux-mêmes.
Il s’agissait donc de le rendre plus attrayant et plus fonctionnel afin que les adhérents l’utilisent davantage :

  • que les nombreuses informations qui s’y trouvent soient plus visibles
  • qu’il permette davantage d’échange et de liens entre nous
  • qu’il nous serve professionnellement
La proposition choisie répond à ces orientations :
Page d’accueil Annuaire Trombinoscope
Profil d’un ancien élève Lettre d’information
Ces maquettes ont été projetées sur grand écran et commentées.
  • Changement radical de designo Plus attrayant, plus imagé, plus réactif
  • Davantage axé sur l’actualité
  • Mise en place d’une nouvelle plateforme de gestion du site, extrêmement performante et innovante.
  • Apparition progressive de nouvelles fonctionnalités :
               – Le trombinoscope
– La rubrique Label « Rue du Conservatoire »
– Le forum de discussion
– Le paiement en ligne des cotisation
– Des boites aux lettres individuelles
– Des sondages et questionnaires en ligne…
  • Utilisation de nouveaux média (scroll, son, vidéo).
Coût de l’opération : 11 247 € la 1ère année, 4 784 € la 2ème année et 3 588 € la 3ème année.
La mise en ligne du nouveau site devrait intervenir fin mai et, pour ce faire, le site devra être inactif durant une petite semaine (autour du 15/20 mai).13. Parole donnée aux adhérents

Intervention de Benjamin Feitelson qui approuve le projet de Bérangère Bonvoisin comme bon nombre d’adhérents.
Questions de Sophie Fontaine et de Laurence Jeannerey à propos des anciens nouveaux élèves : Comment s’inscrire ? Comment et selon quels critères les nouveaux anciens élèves sont-ils choisis ?
Réponse : On peut s’inscrire en envoyant un mail de candidature à Yveline Hamon : yvelinehamon@rueduconservatoire.fr
lire les propos de Daniel Mesguich à ce sujet lors de l’Assemblée Générale du 5 mai 2008.

14. Signatures des conventions de partenariat des spectacles « labellisés »

Sur le plateau du théâtre, par les responsables et notre présidente, Yveline Hamon.

13 spectacles sont labellisés :

  • A genoux présenté par Bernadette Le Saché
  • Alexandrine Zola vit ” j’accuse ” présenté par Bérangère Dautun
  • Amoureuse présenté par Isabelle Janier
  • Célébration présenté par Alexandre Zeff
  • Du temps que les bêtes parlaient présenté par Odile Roire
  • Dyptique : 325 000 Francs et La Truite d’après Roger Vailland, présenté par Catherine Gandois
  • Je sentis tout mon corps et transir et brûler présenté par Odile Roire
  • Keskya kom dessert présenté par Sylvie Thiénot
  • La Révolte de l’ange présenté par Aurore Prieto
  • La Théorie de l’échec présenté par Elodie Chanut
  • Le Dossier Cadignan présenté par Claudia Morin
  • Soufflettoxique présenté par Michèle Brûlé
  • Ubu sur la Butte présenté par Aurore Prieto
9 projets sont également labellisés :
  • Et si c’était moi présenté par Natasha Cashman
  • Instants de ville présenté par Marie-José Hubert
  • La Ronde de nos saisons présenté par Anne-Catherine Chagrot
  • La Tendresse du monde présenté par Sylvie Thiénot
  • Le Fou des baisers blancs présenté par Basile Bernard de Bodt
  • Le square, court métrage présenté par Marie-José Hubert
  • Les Cahiers de Malte Laurids Brigge présenté par Bérengère Dautun
  • Les cahiers verts présenté par Martine Vandeville
  • Si j’étais grand, court métrage présenté par Marie-José Hubert
Levée de la séance 20h45.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *