SUSPENSION DE LA PRISE EN CHARGE DES FORMATIONS AFDAS


“La formation professionnelle et l’AFDAS :
Le directeur de l’AFDAS a confirmé la décision de suspension de la prise en charge des formations des salariés intermittents, en raison du manque à gagner de cotisations depuis février, lié à l’arrêt de l’activité. Nous avons renouvelé notre demande de compensation intégrale par l’Etat des salaires, les salaires comprenant en France le net et les cotisations sociales. Nous avons demandé le versement immédiat de 40 millions d’urgence de compensation aux caisses sociales.
Nous nous sommes insurgés contre la « double peine » de ne plus pouvoir travailler dans le spectacle vivant depuis maintenant 10 mois et de ne pas même pouvoir mettre cette période
« à profit » pour approfondir, accroître nos connaissances et qualifications et ainsi contribuer au renouvellement des formes et travailler à la création de demain. Nous avons évoqué la Tribune qu’à cet égard M. Langhoff avait publiée au printemps
https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-thibaudat/ blog/200420/une-importante-lettre-du-metteur-en- scene-matthias-langhoff).
Aucune réponse concrète n’a été apportée par le ministère de la culture, le sujet relevant d’un « arbitrage budgétaire interministériel ».
Le directeur de l’AFDAS a précisé que celle-ci n’était pour l’instant pas confrontée à un problème de trésorerie, qu’elle disposait de fonds qui lui permettraient de continuer la prise en charge des formations des salariés intermittents jusqu’à la fin de l’année, mais qu’ « elle n’était pas autorisé à les utiliser » (SIC !). Il existe en effet 9 millions de reliquat du financement du « CIF intermittents » depuis supprimé. Le CIF a été prétendument remplacé par le CPF de transition. 93% des demandes de CIF étaient pris en compte quand seulement 10 à 15% des demandes de CPF de transition sont aujourd’hui acceptées. L’Etat veut récupérer ces 9 millions, au lieu d’améliorer le dispositif CPF de transition pour une meilleure prise en charge, au lieu de permettre à l’AFDAS de maintenir le financement des formations « stages AFDAS » des salariés intermittents jusqu’à la fin de l’année.
La prise en charge des formations des artistes auteurs a été suspendue au 15 novembre, pour les mêmes raisons. “
SNLA FO
Un rassemblement  a eu lieu le 13 novembre 2020 devant le ministère de la Culture – Paris

Presse

4 commentaires sur “SUSPENSION DE LA PRISE EN CHARGE DES FORMATIONS AFDAS”

  1. L’Afdass préfère investir dans un parc immobilier…c’est tellement plus « culturel »!
    On a affaire à des bandits. il faut résister et dénoncer leurs pratiques

    1. Thierry NOLEVAL dit :

      Bonjour,

      Je suis membre du Bureau de l’AFDAS et je suis surpris d’apprendre que nous investissons dans l’immobilier!!!

      Le fait de suspendre des actions de formation n’es que le résultat d’un budget qui à été consommé et les responsables des branches concernées essayent de négocier des fonds supplémentaires avec le gouvernement.

      Il est de toutes façon interdit de prendre des fonds affectés à la formation pour acheter des locaux.

      Merci de préciser vos sources.

      Thierry NOLEVAL

  2. Marc Spilmann Marc Spilmann dit :

    La raison invoquée du problème est le manque à gagner de cotisations depuis février, lié à l’arrêt de l’activité. Cela ramène, d’une manière plus générale, à l’importance de ces cotisations, appelées abusivement charges en novlangue, dont le manque ou l’exonération nuit à la santé, aux retraites, et à la formation.

  3. Marc Spilmann Marc Spilmann dit :

    Sans oublier l’assurance chômage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *