UN AN APRÈS… RÉUNION ANNULÉE PAR LE MEDEF


Ce mercredi 18 mars, les partenaires sociaux devaient se réunit au MEDEF à propos des droits rechargeables. L’aménagement envisagé, pourtant nettement insuffisant, a été jugé trop coûteux par le MEDEF qui a annulé la réunion……

Il y a un an, le 22 mars 2014, un accord sur les règles de l’assurance chômage était signé à minuit, dans une salle de réunion du MEDEF 

Depuis l’application de cette convention, des milliers de chômeurs – et alors que 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés – ont vu le montant de leurs allocations diminuer, leurs droits s’amenuiser…

Dès la mi-juin 2014, l’UNEDIC mentionnait dans une note interne que 500 000 chômeurs verraient leur allocation baisser à cause des droits rechargeables, mais cela n’empêcha pas le gouvernement de donner son agrément….

Ce mercredi 18 mars, devait se tenir au MEDEF une réunion des partenaires “sociaux” sur les droits rechargeables. Un aménagement, pourtant loin de rétablir dans ses droits la totalité des chômeurs, a été jugé trop coûteux par le MEDEF qui a annulé la réunion.

Parce qu’il faut s’informer sur ce que représente vraiment le “modèle” allemand… et ce qu’il a coûté socialement :
A la suite des lois Hartz, le salariat allemand, qui était un des plus protégés et stables d’Europe, a vu ses conventions collectives voler en éclats, et voilà aujourd’hui le « modèle allemand » que l’Europe entière est sommée d’imiter : le plus grand secteur à bas salaires d’Europe,15 millions de pauvres, une espérance de vie en recul, le record d’Europe des inégalités. Ces dix dernières années, le salaire réel a baissé en Allemagne de plus de 4%, de 20% dans le secteur des bas salaires.
Ce 18 mars, c’est aussi l’inauguration du nouveau bâtiment de la Banque Centrale Européenne à Francfort, un gratte-ciel dont la construction a coûté 1 milliard 300 millions d’euros. Où est ce “programme d’austérité” imposé aux plus pauvres des européens ?

A lire sur le site de la CIP-IDF…

CLIQUER ICI pour lire le communiqué de la CIP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *