Une Opérette de première classe à Rennes, Alice Zeniter par Alice Zeniter, et le couvre-feu contraint les théâtres à se réorganiser


Couvre-feu : les théâtres touchés de plein fouet

A partir d’aujourd’hui, et pour au moins quatre semaines, les salles de spectacles des métropoles d’Aix-Marseille, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse et de l’ensemble de la région Île-de-France devront fermer leurs portes à 21 heures. Une mesure qui va obliger les professionnels à s’adapter et à réagir au cas par cas. Alors qu’il venait de …
En savoir plus

/ actu / Couvre-feu : les théâtres touchés de plein fouet

Couvre-feu pour la danse

/ actu / Couvre-feu pour la danse

Après les annonces du Président de la République, les théâtres et les compagnies de danse essayent de trouver la parade. Tout en respectant les mesures liées au couvre-feu. Pietragalla a sans doute poussé un ouf de soulagement en apprenant que le couvre-feu décrété à partir de samedi 17 octobre et pour un mois ne concernerait pas son spectacle de novembre. …
En savoir plus

Une Opérette de première classe

Critique de Vincent Bouquet
Au TNB, Madeleine Louarn et Jean-François Auguste poussent les feux de la tragi-comédie délirante et troublante de Gombrowicz. Mus par la folle énergie du collectif, les jeunes comédiens de l’Ecole du TNB et les acteurs de la troupe Catalyse font sauter les stigmates et se briser les faux semblants. Madeleine Louarn et Jean-François Auguste ne reculent, décidément, devant aucun défi. …
En savoir plus

/ critique / Une Opérette de première classe

Room with A View, spectacle visionnaire

/ critique / Room with A View, spectacle visionnaire

Critique de Stéphane Capron
Room with a view, du collectif (La)Horde est de nouveau sur la route après sa création en mars dernier au Théâtre du Châtelet. Après une nouvelle résidence à La Garance à Cavaillon, il prend tout son sens dans ce nouveau monde covidé. Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel, les membres du collectif (La)Horde, désormais à la tête du Ballet …
En savoir plus

On purge bébé : le joyeux cauchemar d’Émeline Bayart

Critique de Vincent Bouquet
Au Théâtre de l’Atelier, la comédienne électrise la querelle conjugale de Feydeau, et prouve qu’elle est aussi à l’aise au plateau qu’à la mise en scène. Émeline Bayart a déboulé telle une fusée dans le paysage théâtral français. Après avoir incarné Bécassine au cinéma dans le film de Bruno Podalydès, la comédienne avait remporté tous les suffrages – et une …
En savoir plus

/ critique / On purge bébé : le joyeux cauchemar d’Émeline Bayart

Le vol du Boli : c’est l’Afrique au Châtelet en musique et en danse

/ critique / Le vol du Boli : c'est l'Afrique au Châtelet en musique et en danse

Critique de Christophe Candoni
Au théâtre du Châtelet, le cinéaste Abderrahmane Sissako et le musicien pop Damon Albarn signent Le Vol du Boli, un spectacle opératique grandiose qui, à partir du pillage d’un fétiche animiste africain, évoque la question de la condition noire. Une fête pour les sens et l’esprit. Chose suffisamment rare pour ne pas être mentionnée : au moment des saluts, tandis …
En savoir plus

Plein feu sur un fougueux Don Juan

Critique de Christophe Candoni
Chorégraphié par le suédois Johan Inger et interprété par la compagnie italienne Aterballetto, le Don Juan présenté sur la scène de Chaillot est une pièce dansée d’une séduction et d’une sensualité hypertrophiées. Figure légendaire de séducteur, jouisseur, tapageur, avide et arrogant, pervers narcissique, voué à l’enfer et à l’infamie, ce nouveau Don Juan dévoile toutes les facettes du héros iconique …
En savoir plus

/ critique / Plein feu sur un fougueux Don Juan

Alice Zeniter par Alice Zeniter

Alice Zeniter crée Je suis une fille sans histoire à La Fabrique de Valence

Critique de Vincent Bouquet
Seule en scène dans son propre rôle, la romancière et metteure en scène fournit les armes nécessaires pour déconstruire le pouvoir du récit. Une conférence enlevée et réjouissante. Et si, finalement, nos vies n’étaient que d’immenses récits ? Des empilements de matériaux textuels, venus parfois de loin, sur lesquels, sans le savoir, nous nous retrouverions aujourd’hui juchés ; desquels, pis, …
En savoir plus

L’Aventure invisible : Perte et quête du moi selon Marcus Lindeen

/ critique / L'Aventure invisible : Perte et quête du moi selon Marcus Lindeen

Critique de Christophe Candoni
Proposition artistique absolument antithéâtrale et néanmoins captivante, L’Aventure invisible de Marcus Lindeen, présentée au T2G dans le cadre du Festival d’automne puis à la Comédie de Caen, a pour objectif de questionner le processus de (re)construction identitaire à l’épreuve de la dépossession de soi. En plantant un simple gradin circulaire dans un minuscule espace du théâtre de Gennevilliers et en …
En savoir plus

La Vie invisible en un rendez-vous manqué

/ critique / La Vie invisible en un rendez-vous manqué

Critique de Vincent Bouquet
A partir de témoignages de personnes non et mal-voyantes, Lorraine de Sagazan et Guillaume Poix interrogent la place des images dans la manière d’appréhender le réel. Une belle idée qu’ils abandonnent en cours de route. Aux yeux de Jean-Luc Godard, la scène d’ouverture du Mépris, où Brigitte Bardot détaille son corps sous le regard et les éloges de Michel Piccoli, constitue …
En savoir plus

I wish I was : l’utopie façon amateur

Critique d’Anaïs Heluin
Dans I Wish I Was, Maëlle Dequiedt rassemble les comédiens complices de sa compagnie La Phenomena, qui jouent les musiciens amateurs pour questionner les notions de collectif, d’utopie artistique. Un programme ambitieux dont le plateau témoigne avec autant d’énergie que de confusion. Depuis Trust-karaoké panoramique d’après Falk Richter, créé en 2017 grâce au dispositif Cluster porté par l’office de production …
En savoir plus

/ critique / I wish I was : l’utopie façon amateur

Bartabas matinal !

/ actu / Bartabas matinal !

Avec l’instauration du couvre-feu à partir de ce week-end dans 9 métropoles en France, les structures culturelles s’organisent. Dans le cadre du Festival d’Automne, Bartabas présentera sa nouvelle création Entretiens silencieux avec son cheval Tsar, à partir du samedi 7 novembre 2020, les samedis et dimanches à 10h du matin. Écuyer d’exception, auteur et metteur en scène, Bartabas a fondé …
En savoir plus

Jean Lambert-wild : "J’entends le désarroi"

A la suite des courriers du personnel du CDN, le théâtre de l’Union et de élèves de la Séquence 10 de L’Académie de l’Union – École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin qui ont exprimé leur malaise et la dégradation de leurs conditions de travail au sein du théâtre, le metteur en scène Jean Lambert-Wild s’exprime. Il confirme ce qu’il …
En savoir plus

Jean Lambert-wild : "J'entends le désarroi"

Les Photographes du spectacle vivant sont-ils morts ?

/ tribune / Les Photographes du spectacle vivant sont-ils morts ?

Les photographes du spectacle vivant sont de plein fouet touchés par la crise sanitaire. Ils sont indépendants, ils ne sont pas intermittents, et sentent une baisse de leur activité depuis six mois. Ils adressent une tribune adressée aux Metteuses et Metteurs en scène, Productrices et Producteurs, Secrétaires Généraux, Attaché.e.s de presse, Directrices et Directeurs de production du spectacle vivant. NON …
En savoir plus

Le Programme du Théâtre Transversal pendant la Semaine d’Art en Avignon

Le Théâtre Transversal dirigé par la metteuse en scène et comédienne Laetitia Mazzoleni, théâtre ouvert toute l’année à Avignon, propose pendant la Semaine d’Art une programmation du 23 au 31 octobre, avec des créations et des étapes de travail de spectacles qui seront à l’affiche en 2021/ du 23 au 31 octobre à 19h30 (relâche le lundi 26 octobre) NOTRE …
En savoir plus

Le Programme du Théâtre Transversal pendant la Semaine d'Art en Avignon

La Programmation de LA FACTORY pendant la semaine d’art à Avignon

La Programmation de LA FACTORY pendant la semaine d'art à Avignon

“Alors, avec nos pauvres gestes théâtrales, la poésie à la ceinture, nos salles doivent devenir des refuges pour tous les lanceurs d’alertes oniriques, ce peuple de la scène, qui tombe au champ d’honneur de ses rêveries et se relève chaque soir. Tant pis si nos moulins ne brassent que du vent. L’important sera d’être tombés les armes à la main” …
En savoir plus

facebook twitter instagram

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *