Vœux, parution des Cahiers de la Maison Antoine Vitez sur l’Italie et de Théâtre/Public sur le jeu


Haut les cœurs

« Féconde » en 2020, « Ressourçante » en 2019, « Emplie de voix » en 2018 et « Riche en découvertes » en 2017. Regarder dans le rétroviseur des cartes de vœux des années passées, parce qu’on serait tétanisé·es à l’idée de ne pas savoir quoi vous souhaiter, nous souhaiter, c’est constater combien nous sommes toujours volontaristes. Et c’est bien normal, car prévoir l’éloignement ou l’empêchement serait au contraire terrible. Alors pour cette année 2021, qui sera aussi ce que nous en ferons, collectivement et individuellement (même si ces derniers temps tout n’est pas décidable sans la main de l’État empêtré dans une situation sanitaire qu’il subit), nous visons l’exaltation, c’est-à-dire porter haut nos espoirs de santé, de bonheur, de solidarité… et notre envie de retrouver une vie faite de contacts, d’échanges, de controverses et de découvertes, bref, une vie théâtrale.

Cette année commence avec un pan essentiel, premier, évident, du théâtre : le jeu. L’opus 238 de la revue Théâtre/Public, coordonné par le regretté Christian Biet, s’intéresse au jeu théâtral sous toutes ses formes : béant, pensant, inconséquent, personnel, existentiel, marginal, performatif, cinématographique… et c’est revigorant de repartir à la base.

Autre champ théâtralement nécessaire : une plongée dans les trente dernières années du foisonnant, mais finalement assez mal connu, théâtre contemporain italien, grâce à Olivier Favier et Federica Martucci qui ont dirigé le dernier numéro des Cahiers de la Maison Antoine Vitez. Une cinquantaine d’extraits contextualisés permettra de découvrir combien ces auteurs et autrices sont des résistant·es d’une culture italienne bien attaquée par le libéralisme fascisant de Berlusconi et de ses affidés.

Bonnes lectures, prenez soin de vous et du collectif.

L’équipe des éditions Théâtrales

Partagez

Tweetez

1990-2020. Le théâtre italien en résistance, sous la direction d’Olivier Favier et de Federica Martucci
Les Cahiers de la Maison Antoine Vitez n° 13

Dans le contexte des années 1990, tournant politique majeur pour l’Italie, le théâtre italien est demeuré un espace de liberté et de résistance. 

C’est ce dont témoignent les 56 pièces de 45 auteur·rices présentées dans cet ouvrage, auxquelles s’ajoutent des essais critiques, des témoignages de metteur.ses en scène, un entretien, un reportage, un portfolio et des biographies.

Parfois ouvertement politique, souvent iconoclaste, le théâtre italien a su mieux que d’autres disciplines artistiques s’affranchir des institutions pour affirmer son indépendance. Chemin faisant, il raconte une Italie singulière où, malgré une population vieillissante et une natalité en berne, la famille continue d’être un prisme opérant pour raconter la société, où les tragédies migratoires font ressurgir les drames de la vieille diaspora, où le féminisme et les combats sociaux s’écrivent au présent, où l’oralité a conservé sa force, à la scène comme à la ville, fidèle au temps lointain de la commedia dell’arte.

Coll. « Les Cahiers de la Maison Antoine Vitez » – 524 p. – 24 euros – en librairie le 28 janvier 2021
Ouvrage publié en partenariat avec la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale et avec le soutien de l’Institut culturel italien de Paris 

Pour lire un extrait, c’est ici

Les Cahiers de la Maison Antoine Vitez, fruit d’une réflexion menée par les membres de la Maison, ont pour objectif d’explorer de nouveaux territoires de l’écriture dramatique contemporaine à l’échelle internationale, de permettre une connaissance approfondie d’une période spécifique de l’écriture dramatique ou de l’œuvre d’un auteur étranger. En proposant ces Cahiers, la Maison Antoine Vitez souhaite aiguiser la curiosité des professionnels et du public pour des dramaturgies nouvelles, stimuler des projets de traductions intégrales, des publications et des mises en scène en France et dans les pays francophones.

Tous les titres de la collection ici

En savoir plus sur la Maison Antoine Vitez

Les coordinateur·rice

Olivier Favier

© Géraldine Aresteanu

Federica Martucci

© Julie Reggiani

Théâtre/Public n° 238 : Jouer

Coordination Christian Biet

Que signifie « jouer » ? L’activité, de prime abord simple, s’avère, sitôt que l’on essaie de la décrire ou de la penser, délicate et complexe. Le dossier tente de la cerner à partir d’études anthropologiques, de témoignages, de retours sur des pratiques et d’analyses de cadres spécifiques de jeu (le théâtre en prison, par exemple, ou la formation de l’interprète) mais aussi d’œuvres contemporaines théâtrales et cinématographiques, principalement en France mais aussi en Europe (Allemagne, Angleterre, Belgique). Le numéro s’ouvre, en outre, par un entretien avec la grande comédienne britannique Noma Dumezweni. 

Les miscellanées seront en partie consacrées à rendre hommage à l’apport pour les études et l’art théâtral de l’universitaire Christian Biet, décédé accidentellement en juillet. 

Avec les contributions de Yann-Guewen Basset, David Bond, Nicolas Bouchaud, Fabien Boully, Jolente De Keersmaeker, Clara Hédouin, Romain Jobez, Olivier Neveux, Stanislas Nordey, Hélène Ollivier,  Anne Pellois, Jean-François Peyret, Sabine Quiriconi, Richard Schechner, Karel Vanhaesebrouck…

Théâtre/Public n°238 – 136 p. – 16,90 euros
Disponible en librairie le 28 janvier 2021

Pour lire le sommaire et la présentation complète de ce numéro, c’est ici

47, avenue Pasteur 93100 Montreuil FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *