LA MÈRE DE LA MARIÉE de Céline Monsarrat (photos et témoignages)


Cette lecture vagabonde a eu lieu le mardi 18 mai 2010 chez Marie-Claire Achard

Nous avons eu le plaisir de vous recevoir

chez Marie-Claire Achard

à la lecture vagabonde
«La mère de la mariée» de Céline Monsarrat*
avec
Sylvie Lafontaine, Nathalie
Emmanuel de Sablet, Antoine
orchestré par

Françoise Viallon-Murphy et Ariane Pick

 

 

Nous vous remercions de votre chaleureuse présence
nous vous remercions aussi pour les gourmandises salées et sucrées
que vous avez apportées et qui ont agrémenté délicieusement notre soirée.

Afin de nourrir notre travail
Nous souhaiterions recueillir,

en quelques lignes impromptues,
vos impressions et réflexions,

sur cette lecture vagabonde…

 

Quelques lignes impromptues :
  1. La pièce écoutée hier soir est trop légère pour n’être que lue
    Elle ne prendra son sel que jouée sur une scène.
    Amitié
    Pierre Mègemont 
  2. Chère Ariane,
    Merci d’avoir su organiser avec autant de chaleur et de professionnalisme  la lecture de cette pièce de Céline Monsarrat qui manifestement a plu à l’ensemble des présents. En revanche je me pose la question au sujet  de la création au théâtre.
    N’est-t-elle pas trop courte ? Ou suffit-t-il pour une pièce de n’avoir qu’un seul axe, celui de la rencontre de deux personnes et de leur possible désir avec entre les itinéraires périlleux de deux êtres dans leur parcours d’hommes et de femmes de quarante ans ? C’est ma question qui n’aubère pas le plaisir que j’ai eu à l’écouter et à la vivre avec ces deux comédiens que j’ai découverts dans leur diversité et leur charme dans une mise en espace subtile dans un salon de Marie-Claire  qui n’était pas destiné pour cela .
    Merci encore et bonne route pour la suite !
    Chaleureusement votre
    Pierre Londiche

  3. Chers amis,
    Depuis l’Alsace où je joue ce week end, je vous remercie et vous félicite pour ce  moment joyeux et cette belle lecture de la très belle nouvelle pièce de Céline Monsarrat !!
    Merci encore à la maîtresse de maison pour son accueil et bravo aux acteurs
    Bises à tous
    Patrick Massiah

  4. Bonjour,
    Un très bon moment de théatre, partagé en toute convivialité, dans un cadre chaleureux et intimement privilégié( mention particulière à Claire pour son accueil), il faudrait être particulièrement difficile, ou blasé, pour ne pas apprécier..
    Sur une thématique toute à la fois inspirée,pertinente, à l’écriture ciselée, précise , fluide,et ce sur  une trame concise à deux personnages, l’auteur ouvre plusieurs “fenêtres”, et l’on se laisse agréablement” vagabonder” de manière multi-directionnelle, chacun pouvant y puiser des résonnances personnelles..
    Un atout majeur pour cette pièce, dans laquelle la gravité” affleure” sous les apparences.
    On pense parfois à Guitry…
    Justesse du propos enrichi par l’interprétation des comédiens,dont le jeu est déjà, je trouve, très élaboré, semblent bien avoir” trouvé leur personnage”…
    Bravo, en particulier, à Sylvie, pour” affronter” (en dépit du trac..) le jeu, délicat, de l’état d’ébriété, soumis à variations éventuelles, postulat particulier et propice au nuances de ton, de postures.
    Emmanuel n’est pas en reste, parfaitement au point dans sa maitrise du sujet et du rôle, une excellente osmose..
    Un grand merci, pour les initiateurs de la formule d’une part,les intervenants participatifs d’autre part. Et dans le plaisir de renouveler cette belle opportunité.
    Bien à vous tous,
    Yves Préa 
  5. En voyant les photos d’Yves Prince (superbes) je trouve qu’elles traduisent très bien l’ambiance de cette lecture. La pièce de Céline Monsarrat, intime, sensuelle, légère et
    grave à la fois de cette fin de noces où tout est possible ; comme ce jeu de l’amour et du hasard auquel vont se livrer ces deux êtres pour faire connaissance et se dévoiler peu à peu ( mensonges où vérités ? ) Tout est permis .
    Avec un seul impératif ” Exister un moment pour quelqu’un ” Et même si c’est éphémère !
    Comme au théâtre !!
    Bravo à Sylvie et Emmanuel , touchant couple à la dérive, drôle ou pathétique selon les moments. Je les ai trouvés très investis tous les deux (jouant plus que lisant) et ils nous ont entrainés avec eux et fait croire à cette histoire.
    Bravo aussi à Ariane pour cette très sensible et intelligente mise en espace.
    Et enfin un grand merci à Marie-Claire Achard pour son accueil toujours aussi chaleureux.
    Très amicalement à vous.

    Catherine Eckerlé.

* Céline Monsarrat est auteure, comédienne et metteur en scène.
Elle écrit et publié de nombreuses pièces :

  • Adieu monsieur Tchékhov  – Création off Avignon Th du Bourg Neuf – le Lucernaire (Paris)  Espace Européen (Paris) – Traduite en anglais, en grec – création à Athènes en 1998 – Édition Art et Comédie.
  • Rue du dessous des berges – Création Avignon off,  Th du Chien qui Fume – ms A. Boury.
  • Portrait de femme en bleue – Création Avignon off, Th du Bourg Neuf – ms H.Icovic – Espace Kiron (Paris)
  • Déjeuner de soleil
  • La maison des chats
  • L’éléphant et la colombe – Aide de l’association Beaumarchais – Festival de Correspondance de Grignan 2008
  • Une comète à Cuba – Aide de l’association Beaumarchais – création 2004 Théâtre du Chaudron, la Cartoucherie – Théâtre des 2 rives à Charenton – Édition Art et Comédie
  • L’emmerdeur du 12 bis ( Dans la vie de Juan) Édition Art et Comédie – sélectionnée Prix chronos 2006 – Aide de l’association Beaumarchais – Festival des Écritures du Val de Marne – Théâtre du Lucernaire octobre 2008/février 2009
  • La mère de la mariée Edition ALNA Lecture  mars 2008 Aire Falguière – Janvier 2010 “A L’abordage” lectures soutenues par l’association Beaumarchais au Théâtre du Balcon, Avignon.
  • Raspoutine
  • Ailleurs peut-être
  • Les Pt’its oublis

Dans l’attente de vous retrouver lors d’une prochaine lecture vagabonde

Les lectures vagabondes
sont un outil à votre disposition
et pourront, nous l’espérons,
donner naissance à des projets,
des envolées, des ballades vers l’inattendu…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *