Sophie DESMARETS


La comédienne Sophie Desmarets est morte lundi 13 février 2012, à son domicile parisien, à l’âge de 89 ans. (Vidéo)

Réagir à cet article

C’était l’une des actrices les plus rieuses de la scène française. La comédienne Sophie Desmarets, qui avait été à l’affiche de nombreuses pièces de théâtre de boulevard, dont la célèbre «Fleur de cactus» de Barillet et Grédy, est morte lundi à son domicile parisien à l’âge de 89 ans.

De son vrai nom Jacqueline Desmarets, elle était née le 7 avril 1922 à Paris (16ème).

Après avoir fréquenté les meilleures institutions, cette grande sportive, passionnée de ski et de tennis, rate cependant son bac. Et réalise sa vocation grâce à un coup de pouce du destin : à l’occasion de la vente d’une maison par ses parents, elle rencontre Louis Jouvet. «Ca te plairait ce métier, ma petite ? Alors essaie», lui aurait-il dit. Sophie Desmarets sortira du Conservatoire avec un premier prix de comédie.

Elle débute pourtant sa carrière au cinéma, remarquée par Henri Decoin alors qu’elle donne la réplique à Rosine Luguet venue se présenter pour un rôle dans «Premier rendez-vous» (1941). Suivront une cinquantaine de films parmi lesquels «Rocambole» (1947, Jacques de Baroncelli), «Si Paris nous était conté», (1955, Sacha Guitry), «La famille Fenouillard» (1960, Yves Robert), «Fantôme avec chauffeur» (1996, Gérard Oury), ou «Fallait pas !» (1996, Gérard Jugnot).

«La gaîté est le bien le plus précieux de ce monde»

En dépit d’un trac irrésistible, Sophie Desmarets a toujours préféré le théâtre. Elle avait triomphé en 1960 dans «Adieu prudence» puis, surtout, dans «Fleur de cactus». La pièce a été donnée à Paris de 1964 à 1967 puis en province. Sophie Desmarets l’avait reprise vingt ans plus tard, en 1987.

La comédienne, mariée deux fois et mère de deux filles, mène également au triomphe deux autres pièces de Barillet et Grédy, «Quatre pièces sur jardin» (1969-70) et «Peau de vache» (1975). «J’aime faire rire et rire moi-même. La gaîté est le plus précieux des biens de ce monde», affirmait la comédienne qui avait publié ses mémoires en 2002.

“Peau de vache” de Barillet et Grédy – Au théâtre ce soir – 19/12/1980 – 01h51min56s.
Mise en scène de Chaques Charon, avec Fred Pasquali, Sophie Desmarets, Pierre Mirat, Henri Poirier, LIliane Sorval, Jean Bretonnière, Geneviève Kervine

 

Sophie Desmarets, passionnée de jardinage et propriétaire d’une boutique d’antiquités à Paris, avait quitté la scène dans les années 90, «lasse de jouer au théâtre» et aspirant «au repos et au bonheur de voir les jours s’écouler paisiblement».


Réactions

  1. 20/02/2012 J’ai été très attristé de la mort de cette grande commédienne, dont la classe n’avait d’égal que son sens de l’humour.
    Gilles Perdereau   lui écrire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *