Jaco nous a fait son dernier salut


Chers amis,
C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès, pour les uns de Jean-Pierre, pour les autres de Jaco. La cérémonie se déroulera le vendredi 08 juillet 2022 à 14h30 à l’adresse suivante : CREMATORIUM DE MONTREUIL JUIGNE   – 38 Avenue des Poiriers – 49460 MONTREUIL-JUIGNE.

“Mon guerrier s’est bien battu. Il est parti ce matin, apaisé, en me tenant la main et celles de ses enfants, Mathieu et Julie, fruits de notre amour qui a duré 48 ans.

Catherine Eckerlé”

Jean-Pierre Jacovella est décédé le 5 juillet  2022 à 9h45, suite à de graves problèmes de santé. Il est un des membres fondateurs de notre association “Rue du Conservatoire” qui a été créée sous le signe de l’amitié. Il a exercé les fonctions de Secrétaire Général jusqu’au 11 juin 2012, puis de vice-président jusqu’en avril 2015. Sans jamais perdre son sens de l’humour, il a su imposer la rigueur nécessaire à nos réunions de Conseil d’Administration. Son action a été déterminante pour la pérennité de l’association. Le C.A. actuel lui rend donc un hommage particulier, et invite toutes celles et ceux qui l’ont connu et apprécié à apporter leur témoignage à la suite de cet article.

Vous retrouverez le parcours professionnel de Jean-Pierre Jacovella sur sa page personnelle.

Salut l’artiste!

3 commentaires sur “Jaco nous a fait son dernier salut”

  1. Marthe Moudiki Dubreuil dit :

    J’ai appris à apprécier Jaco par le bien de l’association. Je le trouvais plein de bonté et de douceur. Je suis attristée d’avoir perdu un bon camarade. Salut Jaco.

  2. François Kergourlay dit :

    Merci, Jean-Pierre, pour ta présence chaleureuse. Je ne te connaissais pas très bien, mais ça ne m’empêchait pas de voir en toi, un homme de valeur et d’attention. Je t’en remercie. Repose en paix.

  3. odile roire dit :

    Jaco, je t’appelais “mon ourson”, tu as été la douceur dans ma première expérience professionnelle avec Benoin à St Étienne, et heureusement que tu étais là… Je suis si désolée de t’avoir manqué, je ne savais pas que tu partirais si vite, pardon Catherine pour mes messages décalés, je t’embrasse et pense à toi et à ta famille. Je n’ai jamais oublié le regard, le sourire et le coeur de Jaco, c’est gravé là

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *