• Au Théâtre Le RANELAGH

    Le dimanche 17 octobre, à 19h

    Du lundi 18 au mercredi 20 octobre, à 20h

    5 rue des Vignes, 75016, Paris
    Métro L6 Passy / L9 La Muette / RER C
    Durée : 1h40

    Le tarif pour les adhérent(e)s de  Rue du Conservatoire : 12€

    VOICI LE LIEN  POUR LES REPRÉSENTATIONS AU THÉÂTRE DU RANELAGH

    • Résumé : 

    La Machine Tchekhov est le 3e volet d’un triptyque débuté avec La Mouette en 2017, puis Les Lunes et 2019, sur le thème de la Maison.

    Un auteur (pas des moindres, l’ami et médecin Tchekhov) semble perdre la vie. Il se rend au chevet des personnages qu’il a inventés. Et ces personnages, à leur tour, l’accompagnent et lui offrent toute leur tendresse, colère, drôlerie, chagrins, salutations.

    Les dix sept personnages, interprétés par huit interprètes, errent tous dans le même logement, à la même enseigne. Ils se trouvent toussans abris, reflet d’aujourd’hui, ils se trouvent solitaires, et enfin ensemble dans un musée magnifique. Ils expriment leurs illusions, l’exil et ses errances, l’amour, l’humour toujours, le rien.

    Vivre ensemble, appréhender cet exil, en rire, même avec la peur du dernier moment.

    Alors pour les spectateurs, initiés ou non au monde de Tchekhov, pas besoin de les reconnaître, ce sont des êtres simples, ahuris, tendres, drôles, qui viennent sur scène, la maison-vérité, consoler ou se réconcilier avec leur auteur.

    C’est une libération de mourir comme cela. Evidemment, c’est vrai.
    Et pas vrai. On est toujours sur le fil. Mais ce n’est pas un jeu.
    C’est une machine, et c’est ainsi.
    Et l’Histoire continue.